• Professeur des écoles : ce qu'on ne nous dit pas avant de passer le CRPE !

avril 15, 2018

Hello tout le monde, alors que les épreuves d'admissibilité du CRPE (Concours Recrutement des Professeurs des Ecoles) se sont déroulées et achevées en début de semaine, je viens vous parler de ce qui arrive après l'obtention du CRPE, non pas pour vous démoraliser ou autre mais plutôt pour vous prévenir. Comme je vous l'ai dit dans mon article "Etre professeur des écoles remplaçante", j'ai toujours voulu être "maitresse d'écoles". Lors de mon cursus scolaire, je savais ce que j'avais à faire et où je devais aller : avoir le bac, faire une licence quelconque (Lettres modernes pour ma part), intégrer le master MEEF 1er degré (Métiers de l'Enseignement, de l'Education et de la Formation) Ã  l'ESPE (Ecole Supérieure du Professorat et de l'Education), passer le concours et avoir ma propre classe à vie comme tous les instits que j'avais eus. J'avais tout juste sauf pour le dernier point : avoir ma propre classe à vie. Et ça je m'en suis rendue compte après avoir passer le CRPE pour la première fois (je l'ai eu au bout de la seconde fois). C'est pourquoi je me suis dit qu'il serait bien que j'informe les futurs lauréats de ce qui les attend pour l'après concours.

Les voeux au sein de l'académie
Une fois que nous sommes admissible au CRPE, nous devons faire des voeux géographique au sein de notre académie, cela consiste à classer les départements de votre académie par ordre de préférence. Lorsque l'on est admissible, on a notre place au classement au concours qui déterminera de notre affectation en fonction des places disponibles dans chaque département de notre académie. C'est un peu notre chance et nous. Le nombre de places des départements varient chaque année, par exemple, la première fois où j'ai passé mon concours il y avait presque 100 places de disponibles en Côte-d'Or (le département que je visais), l'année suivante où j'ai passé et eu mon concours il y en avait moins de 50 ... Revenons à nos moutons, on fait nos voeux et début juillet on sait dans quel département on sera affecté(e) pour la rentrée. Autant vous dire qu'il faut se préparer à tout : à la recherche d'appartement, au déménagement et à toute la paperasse qui va avec.
Une fois que l'on est affecté(e) dans un département on reçoit une liste avec tous les postes de PES (Professeur des Ecoles Stagiaire) disponibles et on doit de nouveau classer tous les postes par ordre de préférence. Notre classement au concours déterminera, une nouvelle fois, le poste que nous obtiendrons. Ce sera notre poste durant toute notre année de stage. 

Le mouvement
Durant notre année de stage nous devons participer au mouvement. J'ai appris ce mot quelques semaines après avoir été en poste de PES ... je ne l'avais jamais entendu auparavant ! Le mouvement c'est quoi ? C'est le moment où l'on doit faire nos voeux et où l'on doit choisir des postes qui nous intéresse pour l'année suivante ou les années à venir. Le mouvement se déroule en 3 phases. 

1ère phase : On a la liste de tous les postes de notre département, on sait ou pas s'ils sont vacants, dans les deux cas on peut postuler dessus. Parmi tous ces postes, il faut en choisir 30 maximum sans oublier le voeu géographique qui est à mettre obligatoirement. Ces voeux sont à entrer dans une base informatique, la réponse pour notre affectation arrivera environ un mois après. L'obtention d'un poste se fait en fonction des points que l'on a, à savoir qu'en tant que PES nous n'avons que 1 misérable point. Si 2 personnes ont le même nombre de points, c'est l'année de naissance qui prime : la personne la plus âgée est prioritaire (c'est là que ma haine contre les personnes reconverties professionnellement apparait, non mais je vous aime bien en vrai, mais avouez que c'est pas trop trop juste ...) . Si nous obtenons un poste à la première phase nous aurons alors un poste à titre définitif jusqu'à ce que nous souhaitions en changer.

2ème phase : C'est la phase de réajustement. La liste de tous les postes vacants est disponible, nous devons faire 20 voeux maximum, toujours en fonction de nos préférences. Même chose que la première phase : les points puis l'âge comptent pour attribuer les postes aux professeurs des écoles. Si nous obtenons un poste à la 2ème phase nous aurons alors un poste à titre provisoire. Cela veut dire que nous devrons de nouveau participer au mouvement l'année suivante et ce jusqu'à obtenir un poste à titre définitif, à l'issue de la 1ère phase du mouvement. Dans le département où je suis, les professeurs des écoles obtiennent leur classe au bout de 10 ans. Je ne perds pas espoir, enfin si un peu quand même.

3ème phase : Aucune liste n'est disponible, aucun voeu n'est à faire, il faut patienter et attendre fin août pour que la commission vous attribue un poste en fonction de notre nombre de points et notre âge. Nous aurons bien évidemment un poste à titre provisoire et il faudra que nous participions de nouveau au mouvement l'année suivante.

Les différents types de postes que l'on peut demander au mouvement
- Professeur titulaire en classe ordinaire 
- Professeur remplaçant titulaire ZIL 
- Professeur remplaçant titulaire Brigade
- Professeur remplaçant titulaire Stage Formation Continue  
Professeur titulaire en SEGPA
- Professeur titulaire en ULIS
- Professeur titulaire en ITEP
- Professeur titulaire en IME
- Directeur d'école maternelle/élémentaire/primaire
- Maitre E
- Maitre G

Les postes à titre définitif ou provisoire
Comme je vous l'ai dit dans le point précédent, en participant au mouvement nous pouvons soit obtenir un poste à titre définitif (1ère phase du mouvement) soit un poste à titre provisoire (2ème et 3ème phase du mouvement). 
Si nous obtenons un poste à titre définitif, ce sera notre poste jusqu'à ce que nous décidions de nous-même à participer au mouvement pour en changer. 
Si nous obtenons un poste à titre provisoire, ce sera notre poste pour l'année et nous devrons obligatoirement participer au mouvement l'année suivante (et les autres) jusqu'à obtenir un poste à titre définitif. Cela peut durer plusieurs années.

Pourquoi vous parler de tout ceci ?
Je vous dis tout cela pour relater la face cachée des attributions des postes. On sait pertinemment que cela est difficile d'obtenir un poste à titre définitif, d'avoir sa propre classe, de ne pas passer par la case remplaçant(e) mais malheureusement nous ne pouvons pas y échapper. La course aux points est sans appel, on nous contraint à nous pacser avec des inconnu(e)s pour gagner des misérables points et passer devant presque tout le monde et demander un potentiel rapprochement de "conjoint" pour retourner dans son département d'origine. On est également contraint à postuler sur des postes à valoriser (postes difficiles) pour gagner des points en double. On est aussi contraint à devoir déménager plusieurs années de suite en fonction des postes à titre provisoire que l'on a obtenu.

Alors oui, c'est un merveilleux métier où l'on grandit, où l'on apprend chaque jour mais c'est également un métier qui a quelques contraintes à la fois personnelles et professionnelles. Comment construire une vie de famille lorsqu'on est jeté d'un côté du département une année ? puis de l'autre côté l'autre année ? lorsque nos enfants et notre conjoint(e) se trouvent dans un département limitrophe ? Tant de questions que nous devons nous poser avant de passer le CRPE pour être sûr(e) de nos choix, pour ne pas prendre la place d'un(e) autre au concours ... Si vous saviez combien de PES ont abandonné leur poste parce qu'ils ne pensaient pas que tous ces aléas existaient, parce qu'ils pensaient que la vie d'un(e) prof se commençait à 8h30 et se finissait à 16h30 ... parce qu'ils étaient loin de leurs proches. Ils étaient bien trop loin de la réalité, nous l'étions un peu tous je pense et c'est pour cela que je vous ai raconté tout ceci. 

J'espère n'avoir heurté ou découragé quiconque, si vous voulez vraiment devenir professeur des écoles, que vous savez que c'est votre vocation alors foncez ! Ce ne sont pas ces petits tracas qui pourront vous arrêter. Il vous suffira simplement de les anticiper convenablement pour être à la fois épanoui(e) dans votre vie professionnelle mais aussi et surtout votre vie personnelle. 

Saviez-vous qu'il y avait tant de choses à faire ou à avoir pour qu'un professeur obtienne un poste à titre définitif ? 

A bientôt pour un prochain article ! Angélique 

You Might Also Like

0 commentaires